5 Juil

Bienvenue à Camille et Clément

Vous les avez déjà certainement croisés au CSC Château ou encore dans les squares lors d’activités hors les murs.

Nos deux nouvelles recrues, Clément Souchez (animateur en charge notamment du numérique, média de quartier et hors les murs) et Camille Rigolage (remplaçante de Nolwenn Trosseille sur le poste d’animatrice famille), se sont prêtés au jeu de l’interview croisé.

 

Portrait de Clément Souchez

Qui es-tu Clément?

J’ai 26 ans et habite à Rezé depuis deux ans.

Avant d’arriver au CSC Château, j’ai été animateur jeunesse à Aigrefeuille-sur-Maine, Vieillevigne et auparavant dans la Sarthe.

Côté parcours universitaire, j’ai obtenu à Rennes un DUT Carrières sociales, option animations sociales et socioculturelles, ainsi qu’une Licence en Sciences de l’éducation.

En parallèle, je suis très investi dans différentes associations culturelles.

Qu’est-ce qui t’amène au CSC Château?

Je souhaitais changer de l’animation de loisirs, envisageant les loisirs non pas comme une fin en soi mais comme une réponse possible à des problématiques sociales et culturelles.

Je suis en charge des missions de média de quartier, je dirais même des médias de quartier, le but étant de diversifier les modes d’intervention (pas que le journal papier!). Je suis également en charge du numérique ainsi que du projet hors les murs et développement durable (jardinage dans le quartier, animations de lieux de vie en extérieur, etc.).

J’ai donc pris mes fonctions il y a trois semaines. Je suis ravi d’être ici, et me sens bien accueilli!

As-tu des rendez-vous à donner aux habitants à la rentrée?

Les rendez-vous vont se préciser durant l’été, mais j’ai déjà plusieurs pistes à proposer aux habitants.

Une des idées serait de proposer une sorte de café du numérique, au sens large, pour que les habitants puissent venir avec leur projet lié au numérique, quels qu’ils soient (recherche d’informations sur internet, montage vidéo, retouche photo, accompagnement des démarches administratives sur internet,…).

Concernant le média de quartier, il y aura certainement un temps de permanence pour que l’on puisse discuter et réfléchir ensemble à ce que ce média pourrait être, mais aussi travailler ensemble à son contenu (interviews sur l’espace public par exemple).

Pour les hors les murs, je projette des actions de jardinage dans les squares du quartier ainsi que dans le jardin du CSC.

Les détails de ces rendez-vous seront à découvrir très prochainement!

Portrait de Camille Rigolage

Qui es-tu Camille ?

J’ai 32 ans et suis en poste d’animatrice socioculturelle en remplacement de Nolwenn Trosseille, jusqu’à décembre, pendant son congé maternité.
Issue du milieu culturel, j’ai auparavant travaillé aux relations publiques de festivals, tel que « Les tombées de la Nuits » à Rennes, ou encore pour des compagnies ou collectifs d’artistes, mais dans ce cas, plutôt en diffusion de spectacles.

Qu’est-ce qui t’amène au CSC Château ?

C’est l’envie de donner un nouvel élan à mon projet professionnel en me rapprochant des publics avec lesquels je travaille, en partant de leurs envies, de leurs besoins plutôt que de les associer à un projet déjà établi, qui m’a amené ici.

Après un bilan de compétences, et de nombreuses PMSMP (Période de Mise en Situation en Milieu Professionnel) dans différents centre socioculturels sur Nantes, j’ai finalement eu la chance d’intégrer l’équipe du CSC Château, malgré un parcours professionnel plutôt axé autour de la culture et sans diplôme particulier dans le socioculturel.

As-tu des rendez-vous à donner aux habitants à la rentrée ?

Comme vu précédemment, j’ai repris les missions et projets en cours de Nolwenn avec pour objectif de les développer sans tout chambouler. Je souhaite les remettre en place pour l’année prochaine dans la continuité.

Vous pourrez ainsi retrouver les Bouts-choux le vendredi matin pour les 0-3 ans et leurs parents, avec la présence d’assistantes maternelles. L’idée est de proposer des temps conviviaux, de rencontres et d’animations qui répondent aux besoins des enfants, en s’appuyant également sur les envies des parents. On peut ainsi y retrouver des ateliers Montessori mais aussi des séances autour de la psychomotricité.

Il y a également l’accompagnement éducatif les mardis et jeudis, ateliers portés par une équipe de bénévoles.

Enfin, vous pourrez aussi retrouver les temps de discussions autour de la parentalité que sont, les « Causeries » une fois par mois et le « Petit Café des parents » tous les 15 jours à l’école maternelle Pauline Roland. Toujours dans cette école, il y a le dispositif « Lire et Faire Lire », qui est un temps de lecture intergénérationnelle à l’initiative d’une bénévole.

Et après ?

Je vais continuer d’expérimenter le « hors les murs » durand l’été qui va venir. C’est pour moi une découverte permanente et c’est très enrichissant.

Mon contrat se termine en décembre, je pense prendre le temps de réfléchir, par la suite,  aux publics avec lesquels je souhaiterais travailler. J’aimerais expérimenter un accompagnement de public adultes, pour avoir un comparatif et voir où je suis le plus à l’aise pour poursuivre mes démarches futures.

Partagez !