Vernissage de l’exposition « Métiers genrés, à bas les clichés »

2 Avr
Les élèves de CM1 et CM2 de l’école Pauline Roland

Mercredi 31 mars 2021, deux classes de CM2 de l’école Pauline Roland étaient réuni·e·s sous le préau de l’école pour assister au vernissage de l’exposition qu’elles et ils ont réalisée dans le cadre du parcours d’éducation artistique et culturel de la Ville de Rezé.

La médiathèque Diderot et le magazine local Les Autres possibles se sont associé·e·s pour conduire ce projet d’éducation aux médias visant à la fois à aiguiser l’esprit critique, pratiquer le journalisme et réfléchir aux stéréotypes de sexe. Deux autres structures ont été partenaires : le CSC Château et le club Femmes Ici et Ailleurs.

Des pannes de l’exposition sur la mixité des métiers de Femmes Ici et Ailleurs

Ce projet s’est développé en deux temps : en janvier 2021, le CSC Château a accueilli dans ses murs une exposition de photos sur la mixité des métiers réalisée par le club Femmes Ici et Ailleurs. Plusieurs classes de l’école Pauline Roland sont venues la visiter et échanger sur le thème avec l’animatrice enfance-jeunesse Lorélène. Entre janvier et mars, lors d’ateliers animés par Aurélie Bacheley, chargée de l’éducation aux médias au sein des Autres possibles, les élèves ont découvert la pratique journalistique et observé les stéréotypes de sexes qui peuvent être présents dans les médias.

Afin d’expérimenter concrètement les techniques d’entretien et d’écriture journalistiques, de comprendre le travail des photojournalistes, les élèves ont rencontré dix personnes travaillant dans des milieux plutôt genrés. Ils et elles les ont interviewées pour connaître leur métier, leur parcours et interroger les représentations genrées qui existent encore pour certaines professions. Elles et ils ont ainsi pu réaliser dix entretiens qui ont donné lieu à la création d’une exposition, proche esthétiquement de celle qui leur avait été présentée au début du projet, sous forme de dix portraits : une policière, un esthéticien, deux sapeuse-pompières, un sage-femme, deux hommes ATSEM, une brasseuse, un éducateur de jeunes enfants, une agricultrice.

Lors des discours prononcés pour ce vernissage, à deux reprises des élèves ont exprimé la nécessité d’avoir confiance en soi pour faire un métier genré. Ce projet aura certainement développé chez les enfants cette confiance en soi indispensable pour des choix qui vont contre les clichés et contribuent à l’égalité entre les femmes et les hommes.